fbpx

Paroles d’exils

Projet mené de mars à octobre au Centre social Bonnefoi

Né d’une proposition du metteur en scène et auteur guinéen, Soulay Thiâ’nguel, Paroles d’exils réunit, autour d’un projet d’écriture et de performance théâtrale, des personnes venues de Tunisie, du Soudan ou encore de Syrie, exilées en France.

S’agissant de donner . entendre une parole d’exil qui dit l’espoir, une idée de pièce s’est construite peu à peu au fil de rencontres et d’ateliers. Cette fiction, résultat d’un travail d’écriture à plusieurs mains, est bien la preuve que l’exil peut aussi être source de belles histoires de femmes et d’hommes qui, s’ils souffrent d’être partis, sont aussi heureux d’envisager une vie meilleure et de nouveaux projets. Se fondent alors ces identités au croisement de celles du passé et de celles qu’ils se construisent ici et maintenant.

Une restitution du projet sera présentée dans le cadre du Festival – voir programme Hors-scène (date et horaire à confirmer)

 

en écho